Relations culturelles Franco-Omanaises




  • Oman - France : des échanges culturels qui remontent loin dans l'histoire



    Bien que les relations entre les deux pays s’étaient cantonnées, au départ, dans un cadre politico-économique, force est de constater à quel point il était difficile d’en exclure la dimension culturelle. Au fur et à mesure que les échanges commerciaux s’intensifiaient, la culture, au sens large du mot, s’y imposait devenant, avec le temps, un bon modèle de coopération multidimensionnelle entre Orient et Occident.

    Pour bien situer les relations omano-françaises dans leur contexte historique, il convient de souligner qu’elles remontent au milieu du XVIIe siècle quand le port de Mascate, à l’époque le plus important dans la région du Golfe, servait d’escale obligée de la flotte marchande française entre l’Inde et le golfe Arabique.

    Les Archives royales d’Oman ont conservé une copie de la lettre adressée par Napoléon Bonaparte, alors commandant en chef de l’armée d’Orient, au Sultan d’Oman, Sultan ibn Ahmad, le 25 janvier 1799. Dans cette lettre, le futur empereur écrivait : « Je vous adresse cette lettre pour porter à votre connaissance une information que vous connaissez déjà peut-être, à savoir que l’armée française est arrivée en Egypte. Comme vous êtes depuis toujours notre ami, je voudrais vous confirmer notre volonté d’assurer notre protection à tous les navires omanais qui arriveront à Suez ». (Texte traduit de l’arabe).

    Le 16 juin 1807, les deux pays concluent une convention précisant dans certaines de ses clauses les conditions d’octroi de laisser-passer des navires, des échanges commerciaux et des taxes à payer dans les ports des deux pays. Elles stipulent également la restauration des relations cordiales entre les deux parties et le respect de la neutralité d’Oman dans le conflit entre la France et la Grande-Bretagne. Le 4 novembre 1844, les relations entre les deux pays franchissent un saut qualitatif avec la signature d’un traité d’amitié et d’échange commercial.

    Cette longue histoire de relations et d’échanges entre Oman et la France a pavé le chemin à une solide entente entre les deux pays depuis l’accession au trône du Sultan Qabous en 1970, qui a tissé des relations d’amitié avec tous les chefs d’Etat qui se sont succédés à la présidence de la République française.

    Le peuple omanais, artisan et héritier d’une grande civilisation en Orient, n’ignore rien de la place prestigieuse qu’occupe la France en Europe et dans le monde. Il connaît les rôles que la France et ses grands penseurs ont joués dans le développement de la culture occidentale, élément fondamental de la culture universelle. Cela a porté les intellectuels omanais à nourrir un grand respect et une certaine admiration pour les exploits que la France a accomplis à travers l’histoire, et ce dans tous les domaines : sciences, arts et culture etc…

    C’est en se fondant sur cette longue histoire de coopération culturelle fructueuse et mutuellement bénéfique, que les deux pays ont signé en 1979 un accord de coopération culturelle et technique dans leur désir « de développer leurs relations amicales et de fixer le cadre général de leur coopération dans les domaines culturel, scientifique et technique sur la base du respect mutuel et de l’égalité des droits ».

    En évoquant la profondeur et la densité des relations culturelles bilatérales entre Oman et la France, comment ne pas souligner le fait que la France est le seul pays au monde à disposer au Sultanat d’Oman d’un musée, le musée franco-omanais (Bayt Farança) qui a vocation à approfondir les relations bilatérales.

    Le bâtiment qui abrite ce musée, situé à proximité du palais Al-Alam à Mascate, a été offert par le Sultan Fayçal Bin Turki au premier consul de France à Mascate en 1896.

    Par ailleurs, en 2012, des médias français avaient rapporté que le Sultan Qabous Bin Saïd, le chef d’Etat omanais, était le plus important pourvoyeur de fonds pour la création d’un Département dédié aux Arts de l’Islam au musée du Louvre, l’un des plus prestigieux musées du monde, une destination des touristes venus des quatre coins du monde et un haut lieu de la préservation du patrimoine historique de l’Humanité menacé de disparition.

    Les relations entre Oman et la France, que ce soit au niveau culturel ou politique vont de l’avant. Cette manifestation dédiée au livre est de nature à les accélérer et à les approfondir.

Nous utilisons des cookies pour faire fonctionner ce site Internet, améliorer son utilisation et vous proposer des offres et services adaptés à vos centres d'intérêt. Veuillez noter qu'en utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de cookies. Pour toute information sur les cookies notamment comment les gérer, cliquer ici