La contribution de l'Etat et de la société civile à l'essor du secteur de l'édition


  • La contribution de l'Etat et de la société civile à l'essor du secteur de l'édition



    L’édition au Sultanat d’Oman fait partie intégrante de la vie sociale, intellectuelle et culturelle, depuis que l’environnement adéquat lui a été assuré, que les auteurs ont été mis à l’honneur et que le livre a été soutenu. On a pu le constater, au cours des ans, grâce à la Foire internationale du livre à Mascate où le livre omanais s’imposait qualitativement et quantitativement, que ce soit à travers les maisons d’édition omanaises ou arabes. On compte aujourd’hui une trentaine de maison d’édition. L’essor de l’édition a bénéficié du soutien des organismes publics en charge de la culture ou de ceux émanant de la société civile. Il a été porté également par les initiatives individuelles des auteurs eux-mêmes. Cet essor a touché tous les genres, littéraires ou scientifiques. Ainsi, ces cinq dernières années, le pays a enregistré un grand saut qualitatif dans la production littéraire que ce soit dans les domaines de la critique littéraire, des études historiques, le roman, les nouvelles, la narration, la poésie classique et populaire (en dialecte parlé local).

    De leur côté, les organismes en charge de la culture au Sultanat ont redoublé d’effort pour s’acquitter sur le plan national et international, de leur mission dans la mise en valeur de la dimension civilisationnelle d’un pays riche d’un patrimoine culturel multimillénaire et très diversifié. En leur qualité de miroir et de moteur de l’essor culturel que vit actuellement le pays, animés par une vision moderne et globale, ils s’emploient, à travers des programmes diversifiés adaptés, à faire connaître la culture omanaise dans le monde.

    Par ailleurs, le Sultanat d’Oman élabore et organise de nombreux événements et activités avec, comme objectif, le développement de la production artistique, littéraire et intellectuelle omanaise quantitativement et qualitativement. En effet, des plans et des programmes sont dédiés auxcréateurs pour leur permettre de développer leur créativité, les soutenir par tous les moyens disponibles, la diffusion et la promotion de leurs œuvres et de leurs publications. A cela s’ajoutent de nombreux programmes et projets qui visent spécifiquement l’industrie du livre et sa diffusion à l’intérieur du pays et surles marchés extérieurs.

    L’Association omanaise des auteurs et des écrivains

    Parmi les nombreux organismes et institutions publiques qui ont pour mission de soutenir et de subventionner la publication et la diffusion du livre omanais, l’Association omanaise des auteurs et des écrivains (une émanation de la société civile) joue un rôle actif dans le domaine de l’édition. A travers son programme annuel de publications, elle donne une forte impulsion au secteur du livre et à sa diffusion dans les foires et salons de livres internationaux, en partenariat avec des maisons d’éditions locales et arabes. Rien qu’en 2018, elle a édité 31 nouveaux titres qu’elle a exposés dans la session 2018 de la Foire internationale du livre de Mascate (FILM). A cela s’ajoutent les ouvrages en voie de révision ou sous presse qui ont été exposés lors de l’inauguration de la Foire en février 2019. Dans les cinq dernières années, l’Association omanaise des auteurs et des écrivains a édité 85 livres dans les différentes disciplines littéraires, intellectuelles et culturelles et a eu le mérite de révéler de nouveaux écrivains dont les livres, publiés pour la première fois, sont venus enrichir le répertoire bibliographique omanais.

    Chaque auteur publié par l’association a droit, outre bien entendu à ses droits d’auteur, à deux cents exemplaires gratuits, à l’organisation d’une séance de signature dans le cadre des activités de la Foire du livre ainsi qu’à des colloques et des conférences en vue de faire connaître l’ouvrage à une large échelle.

    Dans le même cadre de la promotion des livres publiés chaque année par l’Association omanaise des auteurs et des écrivains est organisé un concours littéraire pour primer les meilleurs livres, toutes disciplines confondues,parus cette année 2019. Les œuvres qui y participent sont soumises à l’appréciation d’un jury formé d’académiciens et de critiques universitaires reconnus, chacun, dans sa discipline. Après délibérations, les noms des lauréats sont annoncés lors d’une grande cérémonie annuelle. Outre la reconnaissance morale du jury, des rétributions importantes leur seront allouées.

    Le Club culturel (An-NadyAth-Thaqafi)

    A l’action entreprise par l’Association omanaise des auteurs et des écrivains s’ajoute celle du Club culturel (une institution qui joue un rôle de concertation, de coordination et de complémentarité avec tous les acteurs et organismes, publics comme privés, relevant du secteur de la culture). Le célèbre « Programme national de soutien au livre » qu’il anime a pour objectif le développement de l’industrie du livre, le soutien au secteur de l’édition et son corollaire le réseau de distribution du livre omanais dans toutes les disciplines du savoir et de la culture. Le soutien à la créativité et à la publication des œuvres littéraires est soumis à des critères de sélection de plus en plus exigeants et ce, tant au niveau de l’auteur que de l’éditeur. Le but en est, non seulement d’améliorer qualitativement ce secteur, mais aussi de permettre à ce dernier de s’imposer et de concurrencer la production éditoriale arabe. Ces critères mis au point par le comité en charge du programme, allient souplesse et rigueur afin de permettre la réalisation des objectifs définis. L’ambitieux projet recherché par le club consiste en effet à relever le niveau technique du secteur de l’édition et la qualité de la production culturelle afin de préserver les droits des auteurs et des éditeurs et de créer les conditions objectives pour que le livre omanais devienne concurrentiel sur le plan régional. Les livres qui sont éligibles pour bénéficier du soutien matériel et moral du Club embrassent toutes les branches du savoir : essais, études, recherche, lettres, études de textes, arts et autres et doivent remplir les conditions de rigueur scientifiques et méthodologiques requises.

    Chaque auteur publié reçoit, outre ses droits d’auteur, trois cents exemplaires. Cela s’ajoute à un vaste programme de promotion à travers les divers événements et activités organisés par le Club chaque année. Dans le sillage de son rôle comme animateur culturel, le Club s’est doté d’un autre programme destiné à promouvoir la culture omanaise. Appelé « Nos grands auteurs » (Min A’alamina), ce programme identifie les personnalités et les expériences pionnières dans le paysage culturel omanais dans tous les domaines -les disciplines cognitives et la création- et qui ont laissé leur empreinte à travers leurs contributions et leurs œuvres. Une fois le répertoire fixé, chacune des personnalités fait l’objet d’un travail documentaire poussé touchant à son œuvre à ses apports. Un colloque est alors consacré à chacun de ces pionniers dont les actes font l’objet d’une publication scientifique dans la collection consacrée par le Club à ces personnalités.

    Dans ses multiples contributions à l’essor du livre, le Club culturel a fondé, dès 1983, une bibliothèque centrale comprenant un grand nombre de titres : livres de références, encyclopédies, dictionnaires etc. touchant à toutes les branches du savoir. Elle est régulièrement et méthodiquement alimentée par les nouvelles parutions et abonnements àtoutes sortes de périodiques spécialisées et revues scientifiques de par le monde. A sa création, cette bibliothèque était l’une des premières bibliothèques publiques dans la capitale Mascate. Elle constitue une source d’informations précieuses pour les chercheurs, les étudiants, les écrivains et le public en quête de savoirs. Un index analytique compréhensif en répertorie le contenu. Il est consultable sur le site du Club https://culturelclub.org

    Ministère de l’Information

    Le Ministère de l’Information contribue lui aussi à la promotion du livre omanais. A l’occasion de sa participation aux Foires nationales, arabes et internationales du livre, il expose dans ses stands toutes les publications officielles relatives aux acquis du processus de développement au Sultanat d’Oman. On y trouve également les recueils de discours et allocutions de Sa Majesté le Sultan Qabous Bin Saïd lors des cérémonies officielles ou lors de ses tournées à l’intérieur des différents gouvernorats du Sultanat. Les implications politiques, économiques et sociales de ces tournées y sont développées. Le Ministère omanais de l’Information publie chaque année un livre récapitulatif de l’état des lieux du pays intitulé « Le livre annuel d’Oman » (Kitab Oman Ass-Sanawi). Il met en lumière les principaux événements et acquis en matière de développement survenus au Sultanat d’Oman pendant l’année écoulée et qui témoignent de la persévérance sur la voie de la renaissance tracée avec pragmatisme et sagesse, depuis 1970, par sa Majesté le Sultan Qabous Bin Saïd.

    Ministère du Patrimoine et de la Culture

    Ce département gouvernemental en charge du patrimoine et de la culture joue un grand rôle dans la publication et la diffusion du livre omanais, qu’il soit moderne ou ancien. Plus de 650 livres de diverses disciplines ont été publiés par ce ministère dont des anciens manuscrits omanais qui ont été authentifiés, étudiés et annotés avant d’être édités et diffusés. Outre les manuscrits anciens, ce répertoire comprend toutes sortes d’ouvrages dont certains ont été traduits à partir de langues étrangères. Parallèlement à la défense et à la promotion du livre, ce ministère prend aussi en charge tous les autres champs de la culture et du patrimoine du Sultanat : les lettres, le folklore omanais, le théâtre, le cinéma, la musique, les arts plastiques, la chanson omanaise…Il s’emploie à les préserver, les développer et à leur assurer un rayonnement national, régional et international.

    Dans le cadre de sa mission de rapprocher les peuples et les civilisations du monde, de mettre en valeur le rôle culturel d’Oman, le ministère organise régulièrement de nombreux festivals et expositions culturels, à l’intérieur et à l’extérieur du Sultanat. Il a également constitué une bibliothèque numérique regroupant toutes ses publications parues depuis la création de ce ministère en 1975. Il s’agit d’une bibliothèque riche de titres relevant de toutes sortes de spécialités. Indexés, répertoriés, précédés de notices de présentation et de synthèse, ils sont divisés en onze rubriques et sont accessibles à tous les amateurs de culture et de patrimoine. On y trouve aussi un index comptabilisant toute la production du ministère, non seulement dans le domaine de l’édition, des manuscrits, des études et des recherches, mais aussi un répertoire et des actes des principaux colloques et conférences organisés par ce ministère. Outre le souci de la documentation, ce travail se veut une base de données de la mémoire culturelle nationale et des acquis culturels à destination des nouvelles générations.

    En 2006, Mascate a été choisie, « Capitale arabe de la culture » par la Ligue arabe et l’Unesco. A cette occasion, le Ministère de la Culture et du Patrimoine a publié, à lui seul, 120 livres majoritairement écrits par de jeunes écrivains dont c’était leur première publication.

    Le Forum Littéraire (Al-Mountada al-Adabi)

    Cet organisme culturel public dépendant du ministère du Patrimoine et de la Culture a été créé en 1985 et inauguré officiellement en 1988. Il s’occupe du champ littéraire sous tous ses aspects, mais accorde un intérêt particulier aux débats d’idées, apportant ainsi une plus-value qualitative au paysage culturel omanais et créant un nouvel espace d’expression et de discussion ouvert à tous les intéressés. Il organise des conférences publiques, des séminaires, des rencontres publiques en hommage aux hommes de sciences et de lettres ainsi que des forums dans les principales villes et centres urbains du pays. On lui doit particulièrement de nombreuses publications qui ont enrichi la bibliothèque nationale et sont particulièrement axées sur les parcours intellectuels des personnalités culturelles omanaises, et sur les villes du Sultanat. Il s’est illustré récemment par l’organisation de concours littéraires dont le thème est choisi chaque année. Les lauréats voient leur œuvre éditée aux frais du Forum.

    Le Ministère des Waqfs et des Affaires religieuses

    Ce ministère participe régulièrement à des expositions, des foires et des événements culturels à travers son précieux répertoire d’ouvrages encyclopédiques et de manuscrits historiques qui touchent à tous les champs du savoir. Le ministère s’illustre également par ses nouvelles publications, assez diverses, réputées pour leur méthodologie scientifique et qui sont considérées comme une référence à la fois pour les chercheurs et les simples lecteurs. Il publie, entre autres, des ouvrages encyclopédiques spécialisés dans les études religieuses et juridiques appliquées à la vie pratique et moderne. Le ministère édite aussi des livres de philosophie, d’éthique, des livres pour enfants et pour la jeunesse qui visent à leur expliquer les valeurs morales enseignées par l’Islam en vue de leur inculquer la tolérance et la coexistence avec les autres cultures du monde. Ces actions reflètent l’intérêt accordé par ce ministère au livre comme outil privilégié de transmission des connaissances et des sciences, vivement encouragé et recommandé par l’Islam. Il s’évertue enfin à faire connaître aux pays arabes et au monde la riche et édifiante production omanaise en matière de publications religieuses et d’enseignement rationnel d’un Islam porteur des valeurs d’ouverture, de tolérance et du vivre ensemble. Des publications destinées aux spécialistes, aux chercheurs mais aussi aux simples lecteurs.

    La Commission nationale de la jeunesse

    Bien que de création récente (2011), cette commission gouvernementale participe activement et régulièrement à la Foire internationale du livre à Mascate. A travers cette action, elle cherche, entre autres, à encourager les jeunes à la lecture en plaçant celle-ci au cœur de leurs préoccupations. Tout au long du déroulement de la Foire, la Commission organise des activités culturelles qui vont des séances d’hommage aux personnalités omanaises disparues, qui ont grandement influencé la jeunesse, aux forums dédiés aux débats entre jeunes, ainsi que leurs nouvelles publications (écrits et audio), leurs centres d’intérêts, et leurs lectures préférées. La Commission nationale de la jeunesse s’illustre, entre autres activités inscrites dans son programme, par son soutien multiforme aux jeunes auteurs. Ce soutien cible les premières publications dans toutes les branches du savoir et des lettres, privilégiant toutefois le domaine scientifique, que la langue utilisée soit l’arabe ou l’anglais.

    Un jury mis en place par ladite commission sélectionne chaque année une vingtaine de livres qu’elle subventionne en achetant directement auprès du jeune auteur un certain nombre d’exemplaires. La commission participe à la promotion de ces livres, à leur diffusion et àleur distribution aux bibliothèques publiques et privées sur l’ensemble des gouvernorats et des régions du Sultanat. Pendant les activités de la foire, des séances de signature sont organisées, ainsi que des concours de lecture auxquels participent des étudiants de l’enseignement supérieur, des jeunes aux besoins spécifiques, des personnalités bien en vue dans le paysage culturel, ainsi que le public de la foire.

    Les publications de la Commission pendant le déroulement de la foire sont diverses. Notons, entre autre, le programme « une fleur pour la route » (wardaliltariq), une publication sonore produite conjointement par la Commission et un groupe d’écrivains, d’auteurs et d’hommes de médias, comprenant six enregistrements bilingues arabe et anglais. Le contenu de ces enregistrements, distribués au public sous forme de CD, s’illustre par sa portée culturelle et humaine. A l’actif de cette commission en soutien au livre, signalons sa collection publiée pour la première fois lors de la XXe édition de la Foire. Il s’agissait alors de rendre hommage à huit personnalités du monde des lettres disparues précocement. Un livre est consacré à chacune de ces personnalités qui avaient laissé leurs empreintes dans le paysage culturel omanais. Le livre comprend une biographie, une étude de leur apport à la culture omanaise et une sélection écrite et audio de leur œuvre. Le livre est par la suite réédité et diffusé à grande échelle.

    Bait Al-Zubair

    C’est une fondation culturelle créée par un groupe commercial privé. Elle soutient tous les jeunes talents dans tous les domaines du savoir, des arts, de l’exploration et du design. Elle les encourage à exposer leurs œuvres, à développer leurs connaissances du patrimoine omanais et de l’art moderne et les accompagne dans tous leurs projets en relation avec la culture, le patrimoine, les arts, les études sociales, l’histoire, l’édition etc. La Fondation Bait Al-Zubair compte déjà un certain nombre de publications comprenant des études, des articles, des contributions écrites dans de nombreux domaines culturels avec comme objectif l’enrichissement de l’activité culturelle dans le pays, notamment dans le domaine des lettres, des arts plastiques, de la photographie et des livres de jeunesse (http://www.baitalzubair.com/?lang=en.).

    Bait Al-Ghasham

    Cette entreprise de presse, d’édition et de distribution a vu le jour en octobre 2012. Sa première participation à la Foire internationale du livre de Mascate remonte à 2013. Elle s’est fixé comme objectifs de promouvoir l’industrie du livre au Sultanat d’Oman, de contribuer à l’essor de la culture et des débats d’idées à Oman, de faire connaître la culture omanaise à l’extérieur du pays, de participer aux Foires et salons du livre étranger et d’ouvrir de nouveaux horizons aux auteurs omanais pour publier leurs livres. Bait Al-Ghasham a exposé, lors de la XXIIe session de la Foire internationale du livre de Mascate, pas moins de 530 titres dont 30 nouveaux touchant à de nombreux domaines : poésie, essais, romans, critique, histoire, théâtre, biographies et mémoires, livres pour enfants, sciences… Email : alghshamoman@gmail.com

Nous utilisons des cookies pour faire fonctionner ce site Internet, améliorer son utilisation et vous proposer des offres et services adaptés à vos centres d'intérêt. Veuillez noter qu'en utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de cookies. Pour toute information sur les cookies notamment comment les gérer, cliquer ici