Programme du lundi 18 mars


  • Matinée professionnelle
    Exclusivement réservée aux professionnels, lundi 18 mars de 9h à 12h
    Mon badge

  • Matinée professionnelle

    Scène Europe

  • 10h00-11h00
    Conférence


    Existe-t-il une Europe des livres ?

    Y a-t-il un esprit européen que porterait sa littérature ? Comment l’Europe se traduit-elle dans ses écrits d’hier ou d’aujourd’hui ? Et comment se retrouve-t-elle dans les librairies et les bibliothèques à l’échelle européenne ? Quelles sont les actions mises en place par chacun de ces acteurs de la chaîne du livre ? Quelle volonté politique et soutien institutionnel pour défendre l’idée européenne auprès des acteurs du livre concernés ?

    En partenariat avec l’Association internationale des libraires francophones (AILF), et avec la collaboration du BIEF
    Avec Stefan Hertman (écrivain, Gallimard), Montse Porta (libraire, Barcelone), Patrick Suel (libraire, Berlin) et Koen Van Gulik (éditions Wereldbibliotheek, Pays-Bas)



  • 11h00-12h00
    Conférence


    L’Europe de demain : quelle place pour les auteurs, les livres et les savoirs ?

    Si l’Union Européenne a permis la libre circulation des biens et des personnes, qu’en est-il pour les œuvres et les savoirs ? Au-delà des initiatives comme le Prix de littérature de l’Union Européenne ou le soutien financier apporté aux traductions littéraires par le programme Europe Créative, quel rôle jouent les éditeurs, traducteurs et organisateurs de manifestations culturelles dans la circulation des œuvres et des savoirs à l’échelle européenne ? Comment y œuvrent-ils ? Et comment les soutenir ? A l'heure du nouvel agenda européen pour la culture, différents acteurs européens de la chaîne du livre partageront leurs réflexions pour penser l'Europe des auteurs, des livres et des idées.

    En partenariat avec le Ministère de la Culture et de la Communication
    Avec Judit Carrera (Directrice du Centre de Culture Contemporaine de Barcelone (CCCB)), Margot Dijkgraaf (Critique littéraire néerlandaise), Bogdan Ghiu (Linguiste, traducteur, essayiste et journaliste culturel) et Vera Michalski (Libella, Présidente du BIEF)



  • Matinée professionnelle

    Scène Polar

  • 10h00-11h00
    Conférence


    « Labéliser » le polar ?

    Mettre un livre en noir ou en blanche ? À l’heure où les frontières entre polar et littérature générale sont de plus en plus étanches, la question se pose plus souvent qu’on ne le croit.

    Décryptage avec Marion Mazauric (Au Diable Vauvert), Anne-Marie Métailié (Éditions Métailié) et Manuel Tricoteaux (Actes Sud).



  • 11h00-12h00
    Conférence


    Le polar, un genre qui séduit toujours plus d’éditeurs

    Pourquoi et comment tous les éditeurs traditionnels (ou presque) se mettent aujourd’hui au polar, mais aussi comment le genre, dans sa version fiction comme dans celle non-fiction (littératures du réel) fait de nombreux émules, généralistes ou de « niche ».

    Avec Nadège Agullo (Agullo Éditions), Cyril Marchialy (Éditions Marchialy), Dominique Sylvain.



  • Matinée professionnelle

    Scène Young Adult

  • 10h00-11h00
    Conférence


    Les influenceurs : nouveaux auteurs préférés des ados ?

    EnjoyPhoenix, Squeezie, McFly et Carlito, Cyprien, Emma Cakecup, Morgane Ortin... tous ont signé des livres en tant qu'auteurs, qui ont connu le succès auprès de leur communauté sur Internet. Quels sont les enjeux littéraires et commerciaux de cette démarche, et quelles sont les conséquences sur les pratiques de lecture chez les adolescents ?

    Avec Laure-Hélène Accaoui (First Éditions), Nathalie Baylac (Librairie Les Nouveautés) et Olivier Moreira (Albin Michel)



  • 11h00-12h00
    Conférence


    Fin de la lecture : la SF va-t-elle nous sauver ?

    La part des non-lecteurs ne cesse de progresser en France, particulièrement dans la jeunesse. Dans le même temps, la production et la consommation culturelle des œuvres relevant de l’imaginaire ne cessent de croître, et, pour ce qui concerne le marché du livre, le succès populaire massif des dystopies auprès des jeunes adultes témoigne, entre autres, de l'influence croissante des cultures de l’imaginaire. La SF est-elle la littérature de l’avenir ? Peut-elle développer le marché du livre ? Et est-elle suffisamment reconnue et valorisée par les médiateurs du livre en France pour relever ce challenge ?

    Avec Stéphane Marsan (Bragelonne), Vincent Monadé (CNL), Mireille Rivalland (Atalante), Guillaume Teisseire (Babelio)



  • 12h00-13h00
    Conférence


    Devenez acteur du Pass Culture

    Vous prendrez connaissance des dernières évolutions du dispositif, comme les résultats de l'expérimentation avec 10 000 bénéficiaires représentatifs. Vous apprendrez comment devenir acteur du Pass Culture et comment s'inscrire sur la plate-forme internet. Vous pourrez bénéficier d'une démonstration.

    Avec l’équipe Pass Culture du Ministère de la Culture.



  • Matinée professionnelle

    Scène Jeunesse

  • 10h00-11h00
    Conférence


    Comment lire un album sans texte ?

    Un livre sans texte peut être déstabilisant pour l’adulte qui cherche à le raconter à un enfant. Ce parti-pris éditorial, que l’on retrouve dans l’album comme dans la bande dessinée, ouvre pourtant un immense champ des possibles. Et si c’était cette liberté qui déstabilisait l’adulte ?

    Avec Hélène Wadowski (directrice de Flammarion jeunesse), Pascal Mériaux (directeur des éditions de la Gouttière), Sophie Van Der Linden (autrice et critique spécialiste de la littérature pour la jeunesse)



  • 11h00-12h00
    Conférence

    Comment échapper aux néo-censeurs de la littérature pour la jeunesse ?

    L’une des particularités de la littérature pour la jeunesse, c’est qu’elle est souvent achetée par quelqu’un d’autre que le futur lecteur. Régulièrement, des adultes se changent en censeurs des temps modernes et, clouant auteurs et éditeurs au pilori, appellent au retrait des rayonnages de livres pour enfants. Faut-il se protéger préventivement au risque de s’auto-censurer ? Comment défendre la liberté de l’éditeur, de l’auteur, des bibliothécaires et des libraires à défendre des livres non-consensuels ?

    Avec Florent Grandin (Editeur du Père Fouettard), Vincent Cuvellier (écrivain), Thierry Magnier (Éditions Thierry Magnier)



  • Matinée professionnelle

    Scène BD

  • 10h00-11h00
    Conférence

    La BD en région

    2024 en Alsace ; Bamboo en Bourgogne ; Cornélius, La Cerise, Monsieur Toussaint Louverture, Scutella, Les Requins Marteaux, FLBLB, Le Lézard noir… en Aquitaine ; Misma en Haute-Garonne ; Akata dans le Limousin ; Petit à Petit en Normandie ; Glénat en Rhône-Alpes… Décidément, dans le domaine de la bande dessinée, les fins becs ne sont pas forcément à Paris ! Editer en région dans le domaine de la BD, est-ce un avantage ou une épreuve ?

    Avec Dominique Bordes (M. Toussaint Louverture), Olivier Petit (Petit à Petit), Bruno Pham (Akata), Raphaël Tanguy (Edition Varou).



  • 11h00-12h00
    Conférence

    Où commence et où finit la bande dessinée en jeunesse ?

    Au XIXe siècle, c’était simple : la bande dessinée n’était qu’enfantine. Mais avec l’avènement de la BD adulte et l’influence des nouveaux loisirs (Cinéma, TV, jeux vidéo, Internet…), et en raison de leur caractère transgénérationnel, les personnages les plus classiques (Spirou, Titeuf, Lou, Spider-Man…) ont aboli les normes et sont sortis des cases où bibliothécaires, libraires et critiques les avaient enfermés.

    Avec Frédéric Lavabre (Sarbacane), Thierry Laroche (Gallimard), Pauline Mermet (Dargaud) et Charlotte Mundlic (Rue de Sèvres)



  • Matinée professionnelle

    Scène Agora

  • 10h00-11h00
    Conférence

    Bibliothèque, quel espace de citoyenneté à l'ère numérique ?

    Les bibliothèques de France ont su s’adapter à la fois aux nouvelles technologies de diffusion de l’écrit tout en répondant à la nécessité de créer du lien social entre leurs usagers en diversifiant leur offre culturelle. Toutefois, le pari de l'attractivité ne risque-t-il pas d'élargir à outrance les missions de la bibliothèque ? Des expériences de terrain expliquent comment relever ce double pari d’une bibliothèque citoyenne à l'ère numérique.

    Avec Pauline Moirez, responsable de l'innovation (Bnf), Christophe Evans (chargé d'études en sociologie au service Études et recherche de la BPI), et Xavier Coutau (Directeur de la Médiathèque départementale d'Eure-et-Loir).



  • 11h00-12h00
    Conférence

    Les bibliothèques municipales vues par les non-usagers

    Qui ne va pas aujourd'hui en bibliothèque municipale ? Si la connaissance des publics des bibliothèques est essentielle pour comprendre leurs usages actuels, connaître le point de vue des non-fréquentants permet d'avoir un autre regard sur les bibliothèques et sur la valeur que celles-ci peuvent avoir pour l'ensemble de la population.

    Avec Jacques Bonneau (TMO régions), Régis Suteau (IPSOS, sous réserve) et Isabelle Westeel (Directrice de la bibliothèque municipale de Grenoble)
    En partenariat avec le Ministère de la Culture et de la Communication.



  • 12h00-13h00
    Conférence

    Le livre numérique : quelles perspectives pour l’enseignement supérieur ?

    Le livre numérique présente des avantages réels […] susceptibles de favoriser la réussite étudiante : accès à distance, disponibilité permanente, accès simultanés, mise à jour théoriquement facilitée, accessibilité à la documentation pour des étudiants en situation de handicap ou empêchés… » selon Olivier Caudron auteur d’un rapport sur l’offre numérique éditoriale pour les étudiants. Le livre numérique pourrait ainsi constituer une formidable opportunité pour l’enseignement supérieur à la fois pour l’innovation pédagogique, pour la transformation des situations d’apprentissage, ou encore l’égalité d’accès à la documentation.

    Malgré une progression des usages, le livre numérique demeure cependant encore trop peu utilisé par les étudiants et les enseignants. L’offre éditoriale dans ce secteur est restreinte et souvent semblable à l’offre imprimée. Les freins juridiques, économiques et techniques sont nombreux comme le souligne l’enquête menée par le consortium Couperin sur « les usages du livre numérique en bibliothèque académique ».

    Cette table-ronde est l’occasion de comprendre quels sont les freins et quels pourraient être les leviers pour le développement de l’offre et des usages du livre numérique dans l’enseignement supérieur.



  • Matinée professionnelle

    Scène Coulisses de l'édition

  • 10h00-12h30
    Conférence

    Les nouvelles voix de la littérature

    2h30 pour découvrir les nouvelles voix de la littérature, tous genres confondus – littérature, polar, sciences humaines, bd, jeunesse, young adult – qui marqueront de la rentrée de septembre 2019, présentés par leurs éditeurs en avant-première !

    En partenariat avec Livre Hebdo.



  • 12h30-14h00
    Conférence

    Présentation des résultats de la 9ème édition du Baromètre SOFIA/SNE/SGDL sur les usages du livre numérique

    Le Baromètre SOFIA/SNE/SGDL sur les usages du livre numérique observe depuis 2012 les évolutions des usages des lecteurs de livres numériques, en comparaison avec ceux du livre imprimé. Il inclue cette année un focus particulier sur le développement des usages du livre audio. Cette enquête annuelle de référence pour le secteur du livre est coordonnée par la SGDL et le SNE, auteurs et éditeurs associés au sein de la SOFIA.



  • Matinée professionnelle

    Scène Sciences pour tous

  • 09h00-10h00

    Petit déjeuner Sciences pour tous

    À l'occasion de la matinée professionnelle du salon Livre Paris 2018, le groupe Sciences pour tous du Syndicat national de l'édition (SNE) a le plaisir de vous convier à un petit-déjeuner de rencontre avec les éditeurs.



  • 10h00-11h00
    Rencontre

    L’esprit critique en science

    À l’heure où l’infox s’immisce partout, les éditeurs de Sciences pour tous avec les ministères de la Recherche et de la Culture montrent que les sciences permettent, en s’appuyant sur des faits et en développant une argumentation rationnelle, d’acquérir une vision critique et distinguer l’idée reçue ou l’infox, de la véritable information grâce aux 25 vraies fausses idées en sciences. L’AMSTCI produit avec le ministère de la Culture un MOOK destiné aux médiateurs pour aider à développer l’esprit critique.



    Avec Elodie Cheyrou (Ministère de la Recherche), Sonia Zillhardt et Thierry Claerr (Ministère de la Culture) et Didier Michel (AMCSTI).

  • 11h00-12h00
    Rencontre

    L’escape-game scientifique, une animation en bibliothèque

    Pour la Fête de la science 2018, un escape game a été créé pour les médiathèques à partir du livre « 25 vraies fausses idées en sciences (ed Sciences pour tous). Mêlant sciences et investigation, cette enquête grandeur nature invite tous les curieux à vivre une expérience originale et ludique. Leur mission ? S 'appuyer sur leur sens de l’observation, le travail d'équipe et un esprit critique pour déconstruire des idées reçues diffusées par un groupe se faisant appeler « Les Obscurantes ».



    Avec Catherine Desplas (Directrice de l’Association Délires d’encre - Toulouse) et Léna Robert (Délire d'encres).

  • Matinée professionnelle

    Espace Ile-de-France


  • La Région Ile-de-France propose un programme original de master classes d’éditeurs, intitulé La fabrique de l’Édition.

  • 11h00-12h00
    Conférence

    Quel avenir pour le livre ?
    La Fabrique de l’édition

    Preuve de la créativité des éditeurs indépendants, leurs démarches éditoriales les engagent souvent à inventer de nouveaux formats, de nouvelles manières de concevoir des ouvrages, de nouveaux concepts éditoriaux. Comment, à travers quels choix et quels objectifs, s’engager sur de nouvelles pistes ?


    Avec Frédéric Martin (Éditions Le Tripode), Chloé Pathé (Anamosa), Anne Zumino (Nouriturfu) et Guillaume Griffon (L’Agrume).

  • Matinée professionnelle

    CNL

  • 09h00-10h00
    Conférence

    Publie-t-on trop de livres en France ? La surproduction éditoriale en question

    Chaque rentrée littéraire suscite une polémique sur l’abondance de titres, entre analyses chiffrées et ressentis spontanés. Croissance de la production éditoriale, baisse des tirages, stagnation des ventes, paupérisation des auteurs : quelles réalités recouvrent ces phénomènes ? Sont-ils liés ? Quels sont leurs impacts sur la vie du livre et ses principaux acteurs ? Comment préserver la diversité éditoriale sans conduire à une surproduction ?



  • 10h00-11h00
    Conférence

    Littérature jeunesse et accessibilité

    Essentielle à l’apprentissage, au développement et à l’autonomie, la lecture forme la jeunesse. Comment favoriser l’accès au livre et au plaisir de la lecture auprès des publics empêchés dès le plus jeune âge ? Médiation, diffusion d’outils numériques adaptés, développement de projets innovants et de collections éditoriales spécifiques : l’accessibilité est au coeur des nouvelles propositions des acteurs du livre jeunesse.



  • 11h00-12h00
    Conférence

    Littératures étrangères et phénomènes de modes : la traduction dans l’air du temps

    La production et la vente de livres traduits sont soumises aux aléas de modes versatiles et de l’actualité politique. Quelles sont les conséquences de ces tendances pour les traducteurs, les éditeurs et les libraires ? Menacent-elles la diversité éditoriale ? Comment les programmes d’aides à la traduction peuvent soutenir la profession ?



  • 12h00-13h00
    Conférence

    Sciences et techniques : médiation et vulgarisation scientifique

    À l’heure de la libre accessibilité des savoirs et du foisonnement des offres en ligne, comment la médiation et l’édition des livres scientifiques et techniques ont évolué ? Comment l’apparition de formats innovants et le développement d’outils de vulgarisation influencent-ils l’édition et la diffusion des livres scientifiques ?



  • 14h00-15h00
    Conférence

    Sciences humaines et sociales : éditer à l’ère numérique

    Loin de la nostalgie d’un âge d’or perdu et du défaitisme, l’édition de sciences humaines et sociales a sensiblement évoluée et s’est diversifiée. La « conversion numérique » ouvre-t-elle de nouvelles perspectives ? Quelles sont les incidences des nouveaux formats numériques sur la diffusion de livres et de revues ? Les nouvelles technologies ontelles modifié les pratiques de lectures ? Comment les éditeurs y répondent ? Quelles sont les perspectives de développement du marché ?



  • 15h00-16h00
    Conférence

    Les littératures de l’imaginaire : lecteurs et prescripteurs

    Longtemps ignorées des canaux traditionnels de prescription, les littératures de l’imaginaire favorisent des modes de recommandation divers. Clubs de lecteurs, communautés de fans ou blogueurs, les lecteurs sont devenus des prescripteurs, favorisant un partage plus immédiat et une logique d’appropriation naturelle. Les lecteurs des littératures de l’imaginaire ont-ils été pionniers ? Ont-ils instauré de nouveaux rapports entre éditeurs, libraires et lecteurs ? Comment sont-ils perçus par les foyers de prescription généraliste, bibliothécaires, enseignants ou critiques ?



Nous utilisons des cookies pour faire fonctionner ce site Internet, améliorer son utilisation et vous proposer des offres et services adaptés à vos centres d'intérêt. Veuillez noter qu'en utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de cookies. Pour toute information sur les cookies notamment comment les gérer, cliquer ici